Archambault, Vincent, Ph.D.

Chercheur principal
Professeur sous octroi adjoint, Département de biochimie

Coordonnées

IRIC

T 514 343.6111 #15795
F 514 343.6843
vincent.archambault.1@umontreal.ca

Axes de recherche

  • Mitose
  • Interactions protéiques
  • Systèmes modèles en biologie moléculaire
  • Cancérologie

Description de la recherche

Laboratoire des Mécanismes du cycle cellulaire

La division cellulaire est un processus crucial pour le développement, la survie et la reproduction de tous les organismes. Les événements de la division cellulaire sont coordonnés par un réseau moléculaire complexe qui est en grande partie conservé d’une espèce à l’autre. Certains dérèglements de cette coordination peuvent entraîner une prolifération excessive ou des défauts de ségrégation des chromosomes, deux caractéristiques du cancer. Nous utilisons la mouche à fruit Drosophila melanogaster comme modèle pour étudier les voies moléculaires qui entrent en jeu au cours de la progression du cycle cellulaire.

Régulation de la kinase Polo lors du cycle cellulaire

Nous nous intéressons présentement à la régulation de la kinase Polo, un coordonnateur central de la mitose et de la cytocinèse. La kinase Polo régule les fonctions et le comportement mitotiques des chromosomes et des centrosomes, et la machinerie de la cytocinèse en phosphorylant de nombreuses cibles cruciales. L‘orthologue humain de la kinase Polo, Plk1, est dérégulé dans de nombreux cancers et est la cible de médicaments anticancéreux en cours d’élaboration. Nous avons récemment identifié de nouveaux mécanismes moléculaires qui régulent la kinase Polo au cours du cycle cellulaire chez la mouche. Ces mécanismes font intervenir des interactions entre protéines et des événements de phosphorylation. Nos travaux visent à caractériser ces voies et à comprendre leurs implications pour la division cellulaire et le développement.

Voies de contrôle de l’entrée et de la sortie de la mitose

Un autre axe de recherche émergent de notre groupe porte sur la régulation de l’entrée en mitose et de la sortie de mitose. Des travaux récents, dont les nôtres, ont mis en lumière une voie de régulation cruciale par laquelle la kinase Greatwall est responsable de l’inhibition de la Protéine Phosphatase 2A à l’entrée en mitose. Ceci mène à l’accumulation des formes phosphorylées des substrats mitotiques de Cyclin-Dependent Kinase 1. À l’inverse la phosphatase doit redevenir active pour permettre la sortie de mitose et la complétion de la division cellulaire. Ces voies sont conservées chez l’humain et suscitent un grand intérêt puisque les blocages de l’entrée en mitose et de la sortie de mitose constituent des moyens d’interférer avec la prolifération et la survie des cellules cancéreuses. Nous devrons répondre à plusieurs questions importantes avant d’atteindre une compréhension complète de cette régulation et identifier les meilleures cibles thérapeutiques.

Notre laboratoire utilise une approche multidisciplinaire combinant la biologie moléculaire, la génétique, la biochimie, la protéomique, la génomique fonctionnelle et la microscopie, pour mieux comprendre le contrôle du cycle cellulaire et la division cellulaire au niveau moléculaire. Nous explorons comment la machinerie du cycle cellulaire est intégrée dans les différents tissus de l’animal, et tirons aussi avantage de cellules en culture humaines et de drosophile.

This post is also available in: Anglais

© Programmes de biologie moléculaire - Faculté de médecine de l'Université de Montréal